Par ordre d’apparition dans le vide :

 

FRAGAN GEHLKER

Du fait de son nom étrange, on croit souvent que Fragan vient d’un pays de l’est mais il revendique d’être profondément à l’ouest, de Bretagne plus précisément bien qu’en réalité il y a une certaine confusion dans ses origines entre la France, l’Allemagne et la balle.

Sa plus grande fierté après ses 9 années dans Le Vide, c’est d’être du groupe O- bien que son sang n’ait jamais été accepté; cela doit venir de son antipathie pour les banques.

Ayant imaginé Le Vide pour arrêter la corde lisse qu’il pratique depuis ses 6 ans, il n’a toujours pas cessé de monter et descendre depuis ses années au CNAC où est née cette idée de spectacle. A croire que ça le rend même vraiment heureux, il s’est récemment lancé dans une nouvelle création sur la corde avec Viivi Roiha et Anna Tauber poursuivant ainsi sa recherche d’une technique singulière et son amour du cirque.

ALEXIS AUFFRAY

Alexis c’est un peu compliqué. Quand on lui pose la question “et toi, que fais-tu dans la vie”, il ne sait répondre qu’hésitations et bégaiements pour finalement conclure qu’il fait un peu ci, un peu ça et aussi qu’il fait de la régie son normalement mais pas que. Nous ce qu’on sait en dire c’est que dans Le Vide il a tenté de résoudre l’équation en jetant dans ce spectacle à peu près tout ce qu’il sait faire : de la musique, du son – du magnétophone à bande même, de la régie en général, du patin à roulette, et qu’il a même vaguement tenté de devenir acteur pour l’occasion.

Léa Gadbois-Lamer

(Biographie en attente – comme on dit chez les costumiers, il faudra en découdre pour trouver un moment consacré à ces quelques lignes.)

Clément Bonnin

(Biographie en attente – Clément est (très) (très) occupé. Bon et puis surtout écrire des mails c’est pas son truc, alors si vous voulez savoir ce qu’il fait et qu’est-ce qu’il éclaire eh bien venez donc bavarder après le spectacle.)

PERRINE CADO

Perrine est photographe et éclairagiste. Elle assiste Clément Bonnin sur les créations In Situ des lumières du Vide.

Elle photographie régulièrement Le Vide depuis l’essai #9 et a ainsi monté l’exposition Suspensions de Vide qui voyage parfois avec le spectacle en tournée.

Elle réalise un premier projet documentaire sur les pêcheurs de l’Île de Houat, qui donne lieu à une exposition dans les ruelles de l’île en été 2014, et une installation photographique et sonore dans les caves du 81bis rue de Dinan à Rennes en septembre 2015. Captivée par l’être humain au travail, elle poursuit sa route dans les cuisines d’un restaurant de poisson et le fournil de l’île de Houat ; puis auprès d’un agriculteur élevant des vaches laitières dans la campagne Bourguignonne, un boulanger près de Dunkerque fabriquant du pain pour le carnaval…

Prendre des photos lui permet de jeter les amarres et de partir à la rencontre de l’autre. Que se soit au théâtre, avec des installations plastiques, ou avec la photographie, elle s’interroge sur les liens quotidiens et extraordinaires qui nous relient à notre territoire.

 

Adrien Maheux

(Biographie en attente – Y en a qui ont des cordes à accrocher ici et!)

ANNA TAUBER

Anna a rejoint Le Vide un peu avant son essai #11 après avoir croisé sa route au #9 et au #10. Sa passion pour les jeux de mots hasardeux lui a suggéré qu’un tel titre de spectacle était une aubaine à ne pas manquer. Depuis, elle diffuse Le Vide et veille à bien aérer son agenda qu’elle remplit par d’autres activités, au sein de L’Association du Vide avec le duo Viivi & Fragan qu’elle co-écrit et à l’extérieur avec Avant La Faillite, un projet encore un peu f(l)ou qui ressemble à un début de compagnie.

 

Roselyne Burger

(Biographie en attente – s’étant découvert une passion pour la navigation, elle est en train d’amender le récit de sa vie.)

MARTIN Barré

(Biographie en attente – l’ours doit sortir de son hibernation.)

Viivi Roiha

Viivi se distingue par son indépendance vis à vis des codes habituels du féminin et son lien intime avec les sombres forêts.
En France, issue de la 23ème promotion du CNAC en corde lisse (This is the end, mise en piste de David Bobée), elle travaille avec Árpàd Schilling dans la pièce Noéplanète, avec Le GdRA dans la pièce Sujet et avec le collectif Mad/Galapiat pour le spectacle Mad in Finland. Depuis 2015, elle travaille avec Chloé Moglia pour la création d’Aléas et en 2016 pour la création d’OSE. Dans les pays nordiques, elle travaille avec Circo Aereo (Finlande) depuis 2012 et participe aux pièces Ro-pu, Pienempiä paloja et Mumbai Express. Elle travaille avec Cirkus Xanti (Norvège) et joue Amber un spectacle solo pour les enfants présenté en Finlande et dans les pays francophones. Elle est auteur du projet Metsä-The Forest Project (création 2016 – Laponie).

Dans L’Association du Vide, elle participe au projet Viivi & Fragan.