Par ordre ALPHABETIQUE :

 

FRAGAN GEHLKER

Du fait de son nom étrange, on croit souvent que Fragan vient d’un pays de l’est mais il revendique d’être profondément à l’ouest, de Bretagne plus précisément bien qu’en réalité il y a une certaine confusion dans ses origines entre la France, l’Allemagne et la balle.

Sa plus grande fierté après ses 9 années dans Le Vide, c’est d’être du groupe O- bien que son sang n’ait jamais été accepté; cela doit venir de son antipathie pour les banques.

Ayant imaginé Le Vide pour arrêter la corde lisse qu’il pratique depuis ses 6 ans, il n’a toujours pas cessé de monter et descendre depuis ses années au CNAC où est née cette idée de spectacle. A croire que ça le rend même vraiment heureux, il a remis ça dans un nouveau spectacle sur la corde, Dans ton cirque, avec Viivi Roiha et Anna Tauber, poursuivant ainsi sa recherche d’une technique singulière et son amour du cirque.

 

Adrien Maheux

(Biographie en attente – Y en a qui ont des cordes à accrocher par là!)

 

Viivi Roiha

Parce qu’à la vue de ce double i et pour confirmer qu’elle ne s’appelle pas Viviane mais bien Viivi, il convient de commencer par un détour sur ses origines : Viivi vient de Finlande. Elle est venue en France pour le cirque et elle y est restée pour le cirque (notamment). Après avoir vogué dans différentes créations comme interprètes (GdRA, Galapiat, Cirque Aereo, Cirkus Xanti et Chloé Moglia) elle se réfugie dans les sombres forêts et en sort une première pièce, Metsä – The Forest Project. Sortie de la forêt, elle rejoint L’Association du Vide pour travailler à la création de ce qui est devenu Dans ton cirque, avec quelques escapades scandaleuses que nous ne détaillerons pas ici.

 

NEJMA SOUGHAYARA

Nejma adore les manèges (qui est d’ailleurs son prénom en verlan), c’est sans doute ce qu’il y a de plus important à savoir. Entre deux loopings, elle suit la communication avec attention et discrétion (car elle n’a toujours pas de téléphone portable ce qui, à la recherche d’une communication d’avant-garde, a tout de suite séduit).

 

ANNA TAUBER

Nous pourrions parler de ses origines espagnoles et roumaines mais à quoi bon commencer par là?
Naviguant entre différentes écritures (artistiques, administratives, et (même, un peu) techniques), Anna se définit comme une circassienne hors-piste (ou presque). Après avoir travaillé 4 saisons au Théâtre de la Cité internationale à Paris comme attachée de production, elle a (enfin!) assumé sa passion du cirque et a accompagné la production et diffusion au sein de jeunes compagnies de cirque (Groupe Bekkrell, Marcel et ses drôles de Femmes). 
Elle a rejoint Le Vide en 2014 un peu avant son essai #11 après avoir croisé sa route au #9 et au #10. Sa passion pour les jeux de mots hasardeux lui a suggéré qu’un tel titre de spectacle était une aubaine à ne pas manquer. Depuis, elle a diffusé Le Vide et veille à bien aérer son agenda qu’elle remplit par d’autres activités, au sein de L’Association du Vide qu’elle administre et où elle a co-écrit
 Dans ton cirque, et à l’extérieur, avec Avant La Faillite, un truc encore un peu f(l)ou qui ressemble à une compagnie où elle travaille à l’écriture d’un film-spectacle-documenté à partir d’une voltigeuse des années 1950.